02 29 61 18 10

06 03 02 53 14

» » Les salaires ont progressé plus vite que l'inflation en moyenne en 2023 en France

Les salaires ont progressé plus vite que l'inflation en moyenne en 2023 en France

Le salaire horaire de base des ouvriers et employés a gagné 0,5 % de pouvoir d’achat l’an dernier selon les données provisoires publiées par le ministère du Travail.

En revanche, les cadres ont continué à perdre du pouvoir d’achat.

En 2023, pour la première fois depuis deux ans, les salaires ont progressé en moyenne plus que la hausse des prix, selon les données provisoires publiées, ce vendredi, par la direction de la recherche du ministère du Travail (Dares).

Dans le détail, le salaire horaire de base des ouvriers et employés dans les entreprises de 10 salariés ou plus du secteur privé hors agriculture, particuliers employeurs et activités extraterritoriales, a augmenté de 0,4 % au cours du quatrième trimestre 2023, selon la Dares. Sur un an, ce salaire avec un Smic qui a été revalorisé à deux reprises a augmenté de 4,1 %. « Ces évolutions doivent être mises en regard de l’inflation : les prix à la consommation (pour l’ensemble des ménages et hors tabac) ont augmenté de 3,6 % entre fin décembre 2022 et fin décembre 2023 », précise la Dares. Du coup, en euros constants, ce salaire de base a augmenté de 0,5 %.

De grandes disparités entre catégories socioprofessionnelles

Il s’agit cependant d’une moyenne. Il existe par conséquent de grandes disparités en fonction des catégories socioprofessionnelles. Selon le ministère, pour le quatrième trimestre, le salaire mensuel de base a augmenté respectivement de 4,3 % pour les ouvriers, de 3,9 % pour les employés, de 3,7 % pour les professions intermédiaires et de 3,3 % pour les cadres qui sont les seuls à perdre du pouvoir d’achat.

Avec la baisse de prix qui se profile pour 2024 avant de revenir à 2 % d’ici à 2025, selon le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, il se pourrait que les entreprises poursuivent, néanmoins, les augmentations de salaires. Les cabinets de conseil tablent sur des augmentations en 2024 de 3,6 % à 4 % dans tous les secteurs d’activité. « 84 % de nos adhérents ont prévu des augmentations entre 0 et 5 % en 2024, hors prime de partage de la valeur que 45 % ont prévu de distribuer en fonction de leur carnet de commandes », a récemment affirmé dans nos colonnes Audrey Louail, présidente de Croissance Plus, un réseau de 500 chefs d’entreprises. Selon la dirigeante, 39 % ont ainsi prévu des hausses entre 3 et 5 %.

 

9 Février 2024 LE PARISIEN